Recette d’ail fermenté au miel

L’ail fermenté au miel est une des fermentations les plus faciles à réussir, et est absolument délicieuse!

Avec cette recette, vous obtiendrez un miel liquide parfumé et de l’ail confit au miel. Double délice! Ces deux ingrédients feront passer toutes vos recettes à un niveau supérieur.

Dans cet article:

 

C’est quoi, de l’ail fermenté dans le miel?

L’ail fermenté au miel est une fermentation infaillible et absolument délicieuse. Elle ne demande que deux ingrédients: du miel non pasteurisé et des gousses d’ail.

Pour faire la recette, on place les gousses d’ail dans un bocal et on les couvre de miel. Aussi simple que ça!

Par osmose, miel fait sortir l’eau des gousses d’ail. Le miel devient plus liquide, ce qui crée un environnement idéal pour que les bactéries lactiques de l’ail se développent. La fermentation embarque, et crée des bulles!

Plus on laisse fermenter longtemps, plus les gousses d’ail vont s’affiner et «confire». Les enzymes naturellement présentes dans l’ail et dans le miel vont faire brunir et vont attendrir les gousses d’ail.

Avec le temps, l’ail perd son côté âcre et piquant. On peut croquer les gousses d’ail au miel comme des bonbons! Les gousses d’ail et le miel deviennent ambrés, et adoptent une saveur sucrée, riche et bourrée d’umami.

On adore utiliser le miel à l’ail dans nos marinades, dans nos recettes asiatiques ou simplement en manger à la cuillère!

 

Les bienfaits de l’ail fermenté au miel

Le miel et l’ail sont deux aliments qui ont été utilisés à travers les époques pour leurs nombreux bienfaits.

L’ail cru contient de l’allicine, une molécule étudiée pour la prévention de plusieurs maladies, comme le diabète et différentes maladies cardiovasculaires. (réf.) Bonne nouvelle, l’allicine reste intacte lors du processus de fermentation! (réf.)

Le miel non pasteurisé contient de nombreux enzymes, bactéries et levures sauvages. Il contient aussi des antioxydants, qui pourraient avoir des effets préventifs sur le cancer, les maladies cardiovasculaires et autres maladies inflammatoires (réf.)

Le miel fermenté à l’ail n’est pas cuit et il peut être mangé cru (ou cuit). On peut donc avoir tous les bienfaits de l’ail et du miel, sans détruire les bons enzymes et molécules par la chaleur!

Un autre bienfait de l’ail fermenté au miel est sa saveur sans pareil! Si vous aimez les plats sucrés-salés, vous voudrez intégrer l’ail au miel dans tous vos repas.

D’ailleurs, plusieurs personnes utilisent l’ail fermenté au miel tel quel, comme casse-grippe, dans la saison des rhumes.

 

Ingrédients

Cette fermentation ne contient que deux ingrédients: du miel et de l’ail. C’est donc important de bien les choisir.

Le miel

Le miel doit être non pasteurisé.

Le miel cru contient une flore intéressante de bons microorganismes et d’enzymes en dormance, qui permettent à cette fermentation de bien fonctionner.

Nous recommandons fortement de choisir un miel biologique et local. Vous pouvez choisir du miel de trèfle, de fleurs sauvages, etc. C’est à votre goût!

Note: Le sirop d’érable, le sirop d’agave et autres types de sucre ne peuvent pas être utilisés dans cette recette, puisqu’ils sont pasteurisés et n’ont pas la même acidité que le miel.

L’ail

Choisissez des gousses d’ail bien fermes et fraîches. Si elles sont trop vieilles et trop sèches, elles ne produiront pas assez d’eau pour permettre la fermentation.

L’ail produit localement est donc grandement préférable à un ail importé qui a eu le temps de sécher durant son transport.

Si vous voyez des germes, des parties abîmées ou sales, retirez-les.

Si possible, choisissez de l’ail biologique. La recette va quand même fonctionner si l’ail n’est pas biologique.

Psst: Vous cherchez une recette d’ail fermenté en saumure? Jetez un œil à notre recette de gousse d’ail lacto-fermentées.

Comment faire de l’ail fermenté au miel?

La préparation est toute simple.

1. Rassembler le matériel

Avant de commencer, il faut rassembler le matériel:

  • Bocal
  • Couvercle en plastique

Nous conseillons d’utiliser un couvercle en plastique pour éviter la rouille. Il s’agit d’une longue fermentation.

Contrairement aux autres recettes de légumes fermentés, l’ail fermenté au miel n’a pas besoin de poids. Le miel se charge de bien enrober les gousses d’ail, ce qui évite les moisissures.

2. Préparer les gousses d’ail

C’est peut-être l’étape la plus longue!

On épluche les gousses d’ail et on les place dans un bocal propre.
Ne dépassez pas la moitié du bocal en gousses d’ail. La fermentation peut être très active, et on veut éviter les débordements!

Pour un bocal de 500ml, nous avons utilisé 3 têtes d’ail. Toutefois, la quantité peut varier selon la grosseur des gousses. Par chance, la recette est très facile à adapter.

3. Ajouter le miel

Il faut ensuite couvrir les gousses d’ail de miel. Mélangez bien avec une cuillère propre, pour éviter les bulles d’air.

Les gousses d’ail doivent être bien enrobées de miel. Laissez le dernier quart du bocal libre, pour éviter les débordements.

4. Laisser fermenter

Laissez le bocal à température ambiante pendant au minimum 30 jours.

Dans la première semaine, il est important de bien mélanger chaque jour. Le miel va faire sortir l’eau des gousses d’ail, et il faut incorporer ce liquide au miel.

Mélanger permet aussi de bien enrober les gousses d’ail, et ainsi éviter le contact avec l’oxygène.

Nous proposons d’attendre 30 jours avant de goûter, mais c’est une fermentation qui s’améliore avec le temps. Plus vous attendez, meilleur ce sera! Patience ;)

Comment faire de l'ail fermenté au miel

Recette d'ail fermenté au miel

L’ail fermenté au miel est aussi délicieux que facile à réussir. Cette recette est infaillible et bourré d’umami. 
4.05 de 194 avis
Temps de préparation 15 min
Temps de fermentation 30 d
Portions 350 ml

Matériel

Ingrédients
 
 

  • 150 g gousses d'ail
  • 190 ml miel non pasteurisé

Étapes
 

Préparation 

  • Peler les gousses d’ail. Éliminer celles qui sont endommagées ou brunies. Si les gousses sont très grosses, couper en deux ou en quatre (facultatif).
    Gousses d'ail pelées
  • Déposer les gousses dans le bocal. Ne pas remplir le bocal plus qu’à la moitié.
    Ajouter gousses d'ail dans pot
  • Verser le miel par-dessus l’ail. 
  • Laisser le quart de la jarre libre, pour éviter les débordements. 
    Pot de miel à l'ail lacto

Fermentation

  • Placer la jarre dans une assiette, et fermer le bocal hermétiquement.
  • Laisser reposer encore deux autres semaines. Le miel développera une texture beaucoup plus liquide, tel un sirop. Les gousses peuvent s’assombrir – c’est normal!
  • Chaque jour de la première semaine, libérer le gaz accumulé en ouvrant légèrement le couvercle, puis en refermant aussitôt. Remuer le bocal.
  • Après la première semaine, mélanger environ une fois par semaine sans ouvrir le bocal.  Le miel développera une texture beaucoup plus liquide, tel un sirop. Les gousses peuvent s’assombrir – c’est normal!
  • L’ail fermenté au miel peut être consommé après un mois, mais ne va que s’améliorer avec le temps. Laissez-le fermenter 2, 6, 12 mois… Ça en vaut la peine! 

Notes

Une fois ouvert, vous pouvez conserver l’ail confit au miel au réfrigérateur. N’utilisez que des ustensiles propres pour prélever le contenu du bocal.  
Vous l'avez testée?Partagez en mentionnant @revolutionfermentation!

Variante de la recette:

Glisser un piment fort, 1 c. à thé de flocons de piments forts ou quelques tranches de gingembre dans le bocal avant la fermentation pour obtenir du miel fermenté à l’ail épicé. Un casse-grippe à toute épreuve!

 

Comment utiliser l’ail fermenté au miel?

Cette fermentation se glisse partout! Les gousses d’ail confites au miel s’utilisent comme des gousses fraîches: hachées, émincées, entières, etc.

Le miel, quant à lui, s’utilise comme une sauce parfumée.

Dégustez cette fermentation dans des recettes de:

  • Marinades (viandes, tofu, légumes rôtis, etc.)
  • Moutarde au miel (essayez avec de la moutarde maison)
  • Vinaigrettes
  • Soupes asiatiques
  • Sautés
  • En filet sur la pizza
  • À la cuillère comme casse-grippe, ou pour le plaisir (si, si!)

 

Foire aux questions

Y a-t-il des dangers de botulisme avec l’ail fermenté au miel?

En pratique, il pourrait théoriquement y avoir un danger de botulisme avec l’ail fermenté au miel si le miel utilisé est peu acide.

Le botulisme pourrait se développer si toutes les conditions favorables sont remplies, dont une acidité supérieure à un pH de 4.6. Toutefois, la plupart des miels ont un pH autour de 3.9, ce qui est totalement sécuritaire.

La fermentation de l’ail dans le miel est sécuritaire grâce à:

  • l’acidité naturelle du miel;
  • la grande quantité de sucre du mélange;
  • les molécules créées par les microorganismes lors de la fermentation.

Le botulisme est une toxine alimentaire crée par la présence de la bactérie Clostridium botulinum. Cette bactérie, présente naturellement dans l’environnement, se trouve souvent dans le miel à l’état de spores. Si le milieu devenait moins acide et plus liquide, alors il y aurait un risque de développement de botulisme.

On pourrait donc dire que le risque est faible, mais considérant la dangerosité de la bactérie, il est important de ne pas prendre ce risque à la légère. Il est toutefois à noter que nous n’avons recensé aucun cas d’empoisonnement (réf.)!

Le mieux est de tester l’acidité de votre miel, toutefois ça n’est pas toujours possible.

Sinon, en début de fermentation, ajouter  1 c. à soupe de vinaigre, ou 1 c. à soupe de jus de citron pour atteindre une acidité suffisante.

 

Puis-je donner du miel à l’ail à un enfant de moins de 1 an?

Non. Il est déconseilléde donner du miel à l’ail aux enfants de moins de 1 an (réf.).

Même si la bactérie responsable du botulisme ne peut pas se développer dans le mélange, il peut y avoir des spores présentes dans le miel.

Ces spores sont habituellement détruites très facilement par notre estomac acide. Toutefois, les jeunes enfants n’ont pas encore développé l’acidité nécessaire pour attaquer ces spores! Voilà pourquoi il ne faut jamais donner de miel (à l’ail ou non) à un enfant de moins d’un an.

Puis-je faire fermenter d’autres choses que l’ail dans le miel?

Oui. Avec le même principe, on peut faire fermenter des fruits, du gingembre, des piments forts, de l’oignon, alouette!

Assurez-vous de bien respecter les proportions. Au besoin, testez le pH et ajoutez du vinaigre en début de fermentation pour assurer la sécurité du mélange.

Pourquoi mon miel à l’ail sent l’alcool?

Si le miel est trop dilué, ce sont les levures qui embarquent, et qui créent de l’alcool. Bien qu’on adore l’hydromel, ce n’est pas ce qu’on cherche ici!

L’alcool à l’ail est encore bon à manger.

La prochaine fois, mettez un peu plus de miel et moins d’ail.

Puis-je utiliser du sirop d’érable pour fermenter l’ail?

Non. Le sirop d’érable et les autres sucres ne contiennent pas la flore du miel et ne sont pas assez acides. Nous ne recommandons pas de remplacer le miel dans cette recette.

Puis-je utiliser du miel cristallisé pour faire de l’ail fermenté au miel?
Nous ne conseillons pas d’utiliser du miel cristallisé pour faire de l’ail au miel. Le miel devrait être chauffé pour être liquéfié, ce qui pourrait nuire à sa flore et à ses enzymes.

Si le miel a cristallisé après la fermentation, vous pouvez le passer au bain-marie pour faire doucement fondre le miel. Il faudra ensuite conserver le mélange au réfrigérateur.

 

Lancez-vous!

 

ARTICLES SIMILAIRES